credit immobilier maroc
125 371 annonces actuellement

Cherchez, Trouvez...!

Recherche avancée

Les natures juridiques des biens immobiliers au Maroc

Au Maroc, le régime foncier se nuance d’une bonne cohabitation entre le droit musulman, le droit traditionnel ainsi que le contemporain, inspiré par le régime juridique occidental, particulièrement celui de la France. Cette diversité, a donné naissance à plusieurs natures juridiques, actuellement en vigueur au Maroc. Avant d’Acheter au Maroc il vous sera donc utile de bien se familiariser avec ce qui suit :

Il est favorablement conseillé, pour chaque étranger, ou résident désirant de s’approprier un bien immobilier Maroc, de bien se renseigner sur les origines du bien ainsi que sa forme juridique, afin d’éviter tout genre de problèmes ou complications, lors de l’acquisition ; Voici les différentes natures juridiques des biens immobiliers au Maroc : Les biens « Guiche », les biens publics, les biens « Milkia », les biens titrés, ainsi que les terrains agricoles.

a) Les biens « Guiche » : Ils représentent tous types de biens, qui ont été légués par les Sultans aux soldats revenant de guerre. Ce type appartient toujours à l’Eta, même s’il a été transmis aux héritiers, ce qui montre l’impossibilité de le vendre, par contre les propriétaires de biens « Guiche » peuvent profiter d’un droit de jouissance, en matière de rentabilité de l’investissement locatif.

b) Les biens publics : Sont l’ensemble des terres, domaines forestiers, maritimes, appartenant à l’Etat. Il est jugé important de savoir qu’il est impérativement interdit de construire ou de bénéficier de ce type de bien sans accord étatique. Généralement les biens publics sont réservés à la réalisation des projets menés par les services de l’Etats.

c) Les biens « Milkia » : Représentent les biens non enregistrés à conservation foncière, généralement c’est un acte adoulaire régi par la loi musulmane qui régit la Milkia. Ce type de bien peut être vendu, à condition de s’assurer de la présence de l’ensemble des propriétaires ainsi que les héritiers lors de la transaction, en gage d’éviter toute contestation dans le futur ; Pour rappel, ce type de bien, peut devenir titré, grâce aux nouvelles procédures d’immatriculation auprès du cadastre, qu’à lancé le gouvernement Marocain.

d) Les biens titrés : Sont les biens immobiliers inscrits au cadastre & enregistrés à la conservation foncière, dont le nom des propriétaires, la superficie, les limites du terrain, et les plans de situation s’ont clairement mentionnés. Le titre foncier annule tout précédent engagement du bien par n’importe quel type d’acte. Vu que ce dernier est régi par l'article 62 du Dahir de 1913.

e) Les terrains agricoles : Ce type de bien est une acquisition qui s’offre seulement au Marocains, pour les étrangers, il est impérativement impossible de bénéficier d’un achat de terrain agricole, que dans le cas de modification de sa nature juridique, pour lui léguer une autre vocation à part agricole.

Voir d'autres articles