credit immobilier maroc
121 512 annonces actuellement

Cherchez, Trouvez...!

Recherche avancée

Pièges à éviter lors d’un achat immobilier

S’approprier un bien immobilier au Maroc ou sur n’importe quel autre pays, figure un investissement lourd, qui nécessite de le préparer sur de bonnes bases. Afin d’arriver à une acquisition juste, Louer Vendre Au Maroc, vous conseille de mieux préparer votre projet, à fin de mieux définir les Pièges à éviter lors d’un achat immobilier au Maroc.

a) S’adresser aux professionnels du domaine : Il est conseillé d’éviter de s’adresser aux intermédiaires nommés « Semsara » qui ne disposent d’aucun statut juridique, ce qui prouve, qu’en cas de pépins, l’investisseur ne peut procéder à la voie judiciaire par faute de preuves. Louer Vendre Au Maroc, conseille toute personne désirant d’acquérir dans les normes, de se fier à un bon annuaire des agences immobilières, notamment celui élu par nos experts.

L’agent immobilier, et contrairement aux « Semsara », procède à établit un contrat qui définit le type de prestation fournie, la valeur du bien, l’ensemble de ses caractéristiques et son emplacement, tout en mentionnant sa commission, qui s’estime généralement à 5%, partagée entre les acheteurs & les vendeurs à hauteur de 2,5% chacun. Les agents pros, pourront également vous porter conseil, en se basant sur leur bonne expérience dans le domaine, et ce, en matière de biens les plus rentables, les lieux les plus adéquats, sans oublier leur accompagnement administratif, et bien encore.

b) Eviter les biens non titrés : Parmi les Pièges à éviter lors d’un achat immobilier, se classe la catégorie des biens non titrés dit « Milkia ». Ce type de bien peut engendrer des soucis particulièrement dans le cas de la présence des héritiers. Ce type de bien peut se transformer en un bien titré, sauf, que la procédure administrative à ce volet, peut s’avérer lourde à supporter dans le temps. De ce fait, la majorité des expert en immobilier au Maroc, privilégient les bien immobilier titrés, dont ont peut facilement vérifier l’immatriculation auprès de la conservation foncière. Pour mieux se propager dans ce sujet, on vous invite à consulter les natures juridiques des biens immobiliers au Maroc.

c) Bien savoir vos droits & obligations : Il est jugé important de savoir, que chaque transaction immobilière est liée à une série de frais. Pour ce, on vous informe que les frais de l’agence immobilière, sont répartis à part égale entre l’acheteur et le vendeur. Or, l’ensemble des autres frais en tout ce qui est droits d’enregistrement et timbres, sont toujours à la charge de l’acquéreur.

d) Comment établir un contrat dans les normes : Pour établir votre contrat dans les normes, il est impérativement important de faire appel aux services d’un avocat, ou un notaire, qui garde les fonds du vendeur, jusqu’à l’enregistrement du bien au nom du nouvel acquéreur, au niveau du cadastre. On souligne à ce volet, que chaque partie (Vendeur - Acheteur) a le droit de solliciter les services de l’homme de loi qui défend aux mieux ses intérêts. Tout autre contrat non établi par un avocat ou un notaire est caduque, et en ce qui concerne le compromis de vente, il est bon à savoir, qu’il ne constitue ni ne remplace le contrat d’achat ou de vente.

Découvrez également comme suite à ces conseils un guide élu par les experts louer vendre au Maroc, dans le but de vous offrir toute l'information utile pour financer votre bien au Maroc dans les meilleures conditions.

Voir d'autres articles